EN Calendrier

Vous etes

Equipe production

Soucieux de faire vivre dans le temps les productions créées par le Théâtre, le service production développe à la fois, une politique de coproduction avec de plusieurs maisons d'opéra en France et propose plusieurs productions existantes à la location.

dialogue-des-carmelites

DIALOGUES DES CARMELITES

Poulenc

Consacré « Meilleur spectacle de l’année » par la critique et acclamé par le public, le spectacle imaginé par Olivier Py offre une version intemporelle et bouleversante du chef-d’œuvre de Poulenc.

LA CLEMENCE DE TITUS

Mozart

La mise en scène de Denis Podalydès, unanimement saluée par la critique, situe l’action dans les années 1930. Dans un Etat en pleine déroute, la cour de Titus s’est réfugiée dans un grand hôtel (décors signés par Eric Ruf) en attendant le dénouement de la crise.

don-giovanni

DON GIOVANNI

Mozart

Stéphane Braunschweig a imaginé l’histoire de Don Giovanni à travers le regard de Leporello. Le valet revoit l’ultime journée de son maître en un flashback aux confins du cauchemar.

orlando-furioso

ORLANDO FURIOSO

Vivaldi

Pierre Audi situe l’action dans une Venise mystérieuse du XVIIIe siècle où les personnages évoluent dans un univers de plus en plus fantasque.

LA VESTALE

Spontini

Eric Lacascade fait la part belle au chant en situant l’action dans un univers atemporel.

LA DIDONE

Cavalli

Avec sobriété et raffinement, Clément Hervieu-Léger célèbre le théâtre dans cet ouvrage méconnu de Cavalli où les dieux de l’Olympe sont représentés tels des êtres humains.

TANCREDE

Rossini

Jacques Osinski situe l’action de ce mélodrame héroïque dans une ambassade d’un pays en guerre. Un espace sobre et contemporain sert de base à une multitude d’aménagements scéniques différents évoquant tour à tour salles d’apparat, antichambres et bureaux secrets.

ORLANDO

Haendel

David McVicar signe un spectacle tout en élégance où costumes d’époques, lumières magiques et décors virtuoses servent d’écrin aux ambivalences de l’amour.

IDOMENEO

Mozart

Stéphane Braunschweig transpose l’action à l’époque de la guerre de Chypre dans une mise en scène sensible où un décor unique et mobile évoque avec justesse les différents lieux de l’intrigue.

CASTOR ET POLLUX

Rameau

Christian Schiaretti invente un jeu de scène « en miroir » pour ce récit mythologique rythmé par l’énergique chorégraphie d’Andonis Foniadakis.

MEDEE

Charpentier

« L’amour, c’est moi », proclame Médée dans cette production pour laquelle Pierre Audi a fait appel à l’artiste berlinois Jonathan Meese. L’agencement scénique impose un labyrinthe d’images tout autant séduisantes que dérangeantes propres à l’univers de Meese.

MACBETH

Verdi

Homme de théâtre, metteur en scène et cinéaste italien Mario Martone convoque un jeu de lumières et de vidéo pour sa version entre rêve et réalité de Macbeth. Il y explore les ressorts psychologiques du drame shakespearien et se penche sur le couple, ce lieu où les êtres humains peuvent donner le meilleur comme le pire d’eux-mêmes.

THEODORA

Haendel

Le britannique Stephen Langridge signe une mise en scène élégante et atemporelle de l’ultime oratorio de Haendel. Dans cette première version scénique parisienne de Theodora, le conflit entre la foi d’une martyre chrétienne et la Rome violente et décadente devient celui, plus universel, de l’être humain face à ses choix et ses convictions. 

MITHRIDATE

Mozart

Clément Hervieu-Léger place l’action du drame mozartien dans un théâtre désaffecté en temps de guerre. Dans un décor d’Eric Ruf sublimé par les lumières de Bertrand Couderc, comédiens et réfugiés improvisent une mise en scène de Mithridate de Racine 

NORMA

Bellini

Stéphane Braunschweig met en lumière la double vie de Norma, la prêtresse d’un peuple gaulois opprimé et femme amoureuse de l’ennemi. Dans un espace souterrain, les décors évoluent au gré des scènes pour faire apparaître les lieux privés et publics où se déroule l’action. 

TRISTAN ET ISOLDE

Wagner

Grand connaisseur de Wagner, Pierre Audi signe une mise en scène de Tristan et Isolde à l’esthétique sobre et raffinée, où la direction d’acteurs au cordeau révèle les ressorts cachés du drame amoureux.  Les éclairages délicats de Jean Kalman et les costumes atemporels de Christof Hetzer contribuent à créer des tableaux d’une grande force visuelle.

CONTACT

Bertrand Schaaff

28/02/2017

Le Retour d'Ulysse dans sa patrie

Suite des répétitions de la nouvelle production du Retour d'Ulysse dans sa patrie de Monteverdi dirigée par Emmanuelle Haïm et mise en scène par Mariame Clément.

Aucun résultat n'a été trouvé Quitter la recherche